Atlantes engaînés, 5 rue Dante V eme arrondissement

5_rue_Dante_01

Architecte, Léon Daubourg, Sculpteur Vouriot, 1905

La section de cette rue comprise entre le boulevard Saint Germain et la rue Domat a été ouverte lors du percement de ce boulevard en 1855, puis rattachée à la rue Domat en 1877. Elle en fut détachée lorsqu’on la prolongea, en 1897, de la rue Domat jusqu’à la rue Galande. Elle reçut le nom du poète italien Dante Alighieri (1265 – 1321) ancien habitant de ce quartier. L’ouverture de ce prolongement a mis au jour des sépultures appartenant au cimetière juif de la rue Galande.[1]

La rue Dante est bordée d’immeubles bourgeois dont un grand nombre date de 1902. Le n°5 fut achevé en 1905. Œuvre de l’architecte Joseph Léon Daubourg et du sculpteur Vouriot, il est l’un des plus imposants de l’ensemble. Sa porte d’entrée de ferronnerie, inscrite dans un avant corps à refends, entre deux boutiques, est cantonnée de deux colonnes ioniques galbées qui supportent un entablement orné d’une frise. Sur les quatre travées, dont toutes les fenêtres sont surmontées de corniches et décorées de guirlandes, de frises, ou d’agrafes, selon les étages, l’avant dernière à droite forme, sur trois étages, un encorbellement aux flancs arrondis, soulignés par le bossage continu qui prolonge celui de l’entresol. Cette travée de bow windows est portée par deux atlantes engaînés, aux bras repliés au – dessus de la tête, encadrant la troisième baie à l’entresol et dont le socle est décoré de guirlandes végétales.

Le dernier étage est un entablement sur corniche à modillons[2]. Sur la baie saillante, il se termine par un fronton curviligne, orné d’un médaillon et d’une guirlande, soutenu par deux consoles à trois grosses moulures et surplombé par un second fronton, triangulaire et festonné, derrière lequel se profile le comble. Le président de la république, Emile Loubet, y avait loué, en 1905, l’appartement du premier étage qu’il vint habiter le 18 février 1906, à l’expiration de son mandat. L’ « Illustration » se complut à relater l’installation du président dans ce bel immeuble d’une rue neuve et décrivit l’appartement et son mobilier en détail, plans à l’appui.



[1] Jacques Hilairet : Dictionnaire historique des rues de Pari

[2] Le modillon est un petit élément de support de forme variable situé sous une corniche